Les Coréens battent les champions olympiques et se parent d'or

2 août 2015
Copenhagen (DEN)
Après la réussite des éliminatoires, l’équipe italienne masculine d’arc à poulies n’a jamais trouvé son rythme en finale des mondiaux 2015.

Les Coréens ont pris la mesure des champions olympiques italiens, avec dans ses rangs deux archères membres de l’équipe à Londres, Michele Frangilli et Mauro Nespoli, pour s’emparer de la médaille d’or en arc classique par équipes hommes.

Le match était terminé en un éclair: trois sets de 54, 55 et 58 pour remporter les trois sets et une victoire 6-0.

Pour Oh Jin Hyek, actuel champion olympique individuel éliminé au premier tour de ces mondiaux, le titre est une fin bienvenue pour cette campagne mondiale qu’il a décrite comme “difficile”.

“Ces championnats ont été le tournoi le plus difficile pour moi à ce jour,” expliquait Oh. “Même si je me suis beaucoup entraîné avant de venir ici, je n’ai pas réussi à contrôler le vent et ça a rendu les choses difficiles.”

L’équipe italienne avait gagné trois barrages pour se qualifier pour la finale pour l’or. Dans l’un deux, elle est devenue la première équipe à remporter un match après une mesure sur la troisième des trois flèches les plus proches du centre. (Les deux premières s’étaient avérées être exactement à la même distance du centre!)

Sur le terrain des finales cependant, Frangilli, Nespoli et David Pasqualucci ont eu de la peine à entrer dans le match.

Leur premier set a même compté une flèche dans le 6. Et malgré deux fois 54 dans les deux suivants, ce n’était pas suffisant pour avoir une chance face aux Coréens qui avaient rapidement pris une trop grande avance.

Kim Woojin, qui aura encore son mot à dire pour l’or individuel plus tard dans l’après-midi, semblait avoir déjà la tête loin de ces championnats et le regard tourné vers un objectif bien plus grand.

“Rio 2016 serait mes premiers Jeux Olympiques,” disait-il, mais il aura encore à passer au travers du difficile processus de sélection coréenne. “Je crois que je peux y arriver et remporter une  médaille d’or, peut-être.”

Il lui faudra d’abord se concentrer sur sa finale individuelle face à Rick van der Ven, d’autant plus qu’il était le coréen le moins bien classé de son équipe. En finale par équipe, il était le premier sur le pas de tir dans chacune des trois séries et a mis ses trois premières flèches dans le rouge.

Par contre, le deuxième dans la rotation de tir, Ku Bonchan n’a pas manqué le 10.

L’équipe féminine coréenne est également montée sur le podium. Son match face au Japon pour la médaille de bronze était une revanche de la finale pour l’or à la Coupe du Monde d’Antalya en mai, où le Japon l’avait emporté 6-2.

“On voulait les battre ici,” admettait Ki Bo Bae.

Bronze n’était pas la couleur de médaille que les Coréenne étaient venues chercher en arc classique aux Championnats du Monde 2015 à Copenhague où elles défendaient leur titre de Belek 2013 et en tant qu’équipe championne olympique.

Juste avant l’épreuve, le trio de Ki Bo Bae, Kang Chae Young et Choi Misun avait remporté les Universiades de Gwangju, établissant un nouveau record du monde pour l’épreuve de classement.

Tête de série numéro 1 du tournoi, la Corée a subi une défaite mortifiante contre la Russie en demi-finale après un barrage.

Repartir de la capitale danoise sans médaille dans l’équipe féminine en arc classique aurait été embarrassant pour l’équipe dominatrice de la catégorie.

Les Coréennes ont pris le match à bras-le-corps et remporté le premier set 56-54, malgré un tir dans le 8. Elles ont ensuite fait égalité avec les Japonaises Kaori KawanakaSaori Nagamine et Yuki Hayashi dans le second set pour mener 3-1.

Ki, Kang et Choi ont alors atteint cinq fois le 10 (avec en plus un 9) au troisième set pour marquer une belle volée de 59 points sur 60 et remporter la médaille de bronze en trois petits sets.

“C’est la première fois qu’on n’arrive pas à gérer le vent, c’était difficile pour nous de comprendre la direction du vent, mais le résultat est bon puisqu’on a une médaille de bronze par équipe,” a expliqué Ki Boe Bae, ajoutant qu’elle espérait encore gagner l’or dans la finale individuelle un peu plus tard dans la journée, seul titre majeur qui manque encore à la championne olympique.

La compatriote de Bo Bae, Choi Misun concourra quant à elle pour le bronze individuelle.

“Mes deux coéquipières disent que ces championnats sont une expérience enrichissante,” a dit Bo Bae, expliquant que Copenhague était la première participation de Misun et Chae Young à des mondiaux. “Mais pour moi, c’est stressant!"

Peut-être la championne olympique ressent-elle la pression avant sa grande finale à elle.