Pourquoi les délégués techniques sont essentiels au transfert de connaissances

9 Mars 2018
Derrière toute grande édition des Jeux Olympiques et Paralympiques se trouve une équipe de délégués techniques.

Les délégués techniques sont nommés pour s’assurer que la compétition se déroule en accord avec les règlements et pour soutenir l’organisateur dans la planification et l’organisation. Ce rôle incombe à l’équipe de World Archery pour la majorité des évènements internationaux, mais pour les Jeux Olympiques et Paralympiques, on fait aussi appel à des bénévoles expérimentés.

Sheri Rhodes a été déléguée technique lors des deux dernières éditions des Jeux Paralympiques.

Après avoir été directrice de compétition aux Jeux d’Atlanta en 1996 et membre du comité de para archerie de World Archery depuis 2011, son expérience en tant qu'arbitre et administratrice a été transmise aux équipes sportives et des sites dans les comités d’organisation des Jeux de Londres ainsi que de Rio.

“Faire partie des Jeux est un moment magique pour ceux qui ont le privilège d'y être impliqués”, a dit Sheri. “Il fait bon se rappeler cela quand on approche tout aspect du travail sur une édition des Jeux Paralympiques.”

Chaque évènement apporte son lot de challenges et d’avantages.

À Londres, le site des Jeux Paralympiques (les Royal Artillery Barracks) était différent du site des Jeux Olympiques (Lord’s Cricket Ground), alors qu’à Rio les deux évènements se déroulaient dans le Sambodrome avec la même équipe; mais l’évènement brésilien présentait ses propres défis au niveau du financement.

“Ce qui est le plus stressant, c'est quand on doit mettre en place quelque-chose de nouveau qui n’a pas été testé”, a admis Sheri. “On sait au plus profond de soi et on a vérifié avec les autres que ça devrait marcher, mais ‘en théorie’ ne devient pas toujours réalité.”

“Je pense qu’au moins 80-90% du travail se fait en avance, et les petits éléments restants doivent se mettre en place le jour de l’évènement.”

En plus d’aider à organiser chaque édition des Jeux, c’est le rôle du délégué technique de laisser en héritage autant de connaissances que possible, pour s’assurer que la prochaine vague d’organisateurs apprenne des réussites, et des erreurs, de ceux plus expérimentés.

“Avoir fait autant de choses ‘à l’ancienne’ m’assure que si quelque-chose ne marche pas, il y a une autre manière d'y arriver”, dit Sheri.

Les compétitions régionales ou des fédérations nationales peuvent aussi appliquer le principe d’un délégué technique. Sheri travaille sur des compétitions aux États-Unis: “Si quelqu’un de la région est doué pour l’organisation d'évènements, il faut l'engager pour aider et former les personnes dans sa propre fédération.”

Sur un plan plus personnel, l’un des meilleurs souvenirs de Sheri est d'avoir pris une photo avec les six directeurs de compétitions des Jeux Olympiques à Londres.

“Le tir à l’arc est vraiment un sport pour la vie!”

À 62 ans, elle continue à étendre sa longue carrière dans l’encadrement sportif, puisqu’elle est également candidate pour devenir arbitre international, un rôle de plus en plus centré sur la compétition et pas seulement lié à l’application des règlements.

En 1976, elle avait commencé en tant qu’entraîneur principal à l’Arizona State University.

Après 30 ans, une édition des Jeux Olympiques effectuée au sein du comité d’organisation, deux éditions des Jeux Paralympiques en tant que déléguée technique et 16 ans comme entraîneur de l’équipe olympique de tir à l’arc des États-Unis (1988-2004), Sheri a encore beaucoup à apprendre et beaucoup d’expérience à partager.

Sponsored
Sponsored