Pourquoi monter sur les podiums est important pour le tir à l'arc philippin

21 juin 2018
Salt Lake City (USA)
Paul Marton de la Cruz, âgé de 31 ans, a été médaillé aux Jeux asiatiques en 2014.

Paul Marton de la Cruz est l'un des cinq archers philippins à avoir fait le voyage vers les États-Unis pour participer à la troisième étape de la Coupe du Monde Hyundai 2018 de tir à l'arc à Salt Lake City, dans le cadre d'un programme ciblé de préparation de l'équpe en vue des Jeux asiatiques qui auront lieu à Jakarta, en Indonésie, un peu plus tard en 2018.

Avec ses plus de 15 ans d'expérience, Paul Marton a atteint le sommet de sa carrière à ce jour en remportant le bronz aux derniers Jeux asiatiques.

“Je suis un archer professionnel. J'ai unefamille, nous vivons ensemble dans le village national de tir à l'arc à Manille et parfois j'entraîne un groupe de quatre enfants, mais la plupart de mon temps est entièrement dédié au tir à l'arc,” explique-t-il.

La participation de l'équipe philippine aux tournois internationaux a augmenté de manière régulière. Même si le pays a une position coûteuse, géographiquement, en ce qui concerne les déplacements, le sport du tir à l'arc a gentiment trouvé un point d'ancrage dans le Pacifique, qui pourrait bien adhérer.

“Le tir à l'arc aux Philippines est beaucoup plus actif maintenant qu'il ne l'était auparavant,” dit-il.

“Nous avons des équipes de tir à l'arc à l'école secondaire dans chacune de nos 17 provinces, et c'est principalement la raison pour laquelle la plupart de nos 400 archers dans le pays sont des juniors.”

Il y a même un circuit en trois étapes de style Coupe du Monde qui permet d'entraîner à l'esprit de compétition des athlètes, mais il y a encore beaucoup de travail. La nation n'a en effet qu'un petit nombre de terrains dédiés au tir à l'arc en plein air.

Néanmoins, en plus d'établir un programme durable pour les jeunes, le tir à l'arc philippin a commencé à regarder vers l'extérieur et a accueilli la deuxième étape de la Coupe asiatique 2018 en avril dernier, avec près de 100 archers de 13 pays en compétition.

De la Cruz a récolté deux médailles d'or, dans l'épreuve individuelle et en double mixte, et a décrit le sentiment de l'emporter sur son sol comme “extraordinaire”.

“Si vous êtes un archer des Philippines et que vous poursuivez une carrière de tir à l'arc, vous devez vraiment vous qualifier pour l'équipe nationale. Dans notre pays, tout le matériel de tir à l'arc est cher, donc à moins de représenter la nation, de s'entraîner à plein temps et d'afficher des résultats, c'est très difficile,” a-t-il expliqué.

Représentant son pays depuis 2003, Paul a d'abord commencé avec un arc classique puis est passé à l'arc à poulies en 2014 avant Incheon - les Jeux asiatiques lors desquels il a remporté la médaille de bronze individuelle.

Bien que le podium à Salt Lake City ne soit plus atteignable après sa défaite au premier tour face à Antonio Hidalgo, le regard de Paul se tourne résolument vers Jakarta avec l'objectif de réitérer ce podium d'il y a quatre ans.

“Je sais que j'ai encore beaucoup à apprendre et à réaliser en arc à poulies,” dit-il. “Mais grâce à nos médailles, nous serons en mesure d'encourager les autres à s'intéresser à notre sport et à nous aider à le développer.”

“Ce n'est pas juste pour moi. C'est quelque chose qui doit être fait pour le pays tout entier.”

La troisième étape de la Coupe du Monde Hyundai de tir à l'arc se déroule du 18 au 24 juin à Salt Lake City, aux États-Unis.