Pays-Bas, France, Ukraine et Danemark s'adjugent les derniers quotas d'équipe pour les Jeux européens de Minsk 2019

11 avril 2019
Bucharest, Romania
Le dernier tournoi de qualification pour les deuxièmes Jeux européens se déroule à Bucarest.

Les équipes masculines d’arc classique de France et des Pays-Bas et les équipes féminines d’arc classique d’Ukraine et du Danemark ont remporté les derniers quotas d’équipe de trois athlètes pour les Jeux européens 2019 à Minsk lors du tournoi qualificatif de la dernière chance.

L’entraîneur-chef des Pays-Bas, Ron van der Hoff, a avoué que le fait d’avoir assurer la place par équipe était un soulagement.

“Nous avons beaucoup mis l’accent sur l’équipe cet hiver,” a-t-il ajouté. “L’année dernière et les années précédentes, nous avions de bons archers individuels, mais nous perdions trop de matches par rapport à la qualité de notre équipe.”

“Même si vous regarder le niveau des archers dans ce tournoi qualificatif, c’était quand même assez difficile. Je ne sais pas si nous avons besoin des Jeux européens comme préparation pour les Jeux Olympiques, mais c’est la seule et unique occasion d’acquérir de l’expérience dans ce format avant les Jeux.”

Les deux premières saisons internationales de Steve Wijler l’ont vu remporter une médaille de bronze aux championnats du monde, un titre européen et devenir numéro un mondial pour un certain temps.

Il a rejoint dans l’équipe Sjef van den Berg – qui est devenu la semaine dernière le premier archer européen à franchir la barre des 690 points en qualification – et Rick van der Venvice-champion du monde en 2015, au sein d’une équipe qui, sur le papier, compte parmi les meilleures au monde.

Mais l’échec du trio de se qualifier pour Minsk l’année dernière à l’occasion des Championnats d’Europe a été une très grande déception, et le groupe n’a pas atteint le dernier carré sur le circuit de la Coupe du Monde Hyundai de tir à l’arc aussi souvent qu’escompté pour un groupe d’athlètes aussi accompli. Le camp hollandais s’est donc sérieusement mis au travail durant l’entre-saison pour remédier à cette situation.

“Ils ont vraiment l’impression de bien performer pour le moment,” Ron de déclarer. “La différence entre le savoir et le ressentir peut faire la différence entre gagner et perdre une médaille.”

Les Pays-Bas et la France rejoignent la Biélorussie, la Grande-Bretagne, l’Italie, le Luxembourg, la Russie et l’Espagne sur la liste de départ pour la compétition masculine d’ar classique à huit équipes de Minsk.

L’épreuve féminine par équipes en arc classique verra le Danemark et l’Ukraine se mesurer à la Biélorussie, l’Allemagne, la Grande-Bretagne, l’Italie, la Russie et la Turquie.

Comme chacune des quatre équipes qualifiées à ce dernier sélectif avait déjà obtenu une place pour un athlète individuel dans les divisions respectives, ces places retournent dans le contingent des quotas individuels.

Il reste au total 24 places individuelles pour Minsk 2019 à répartir parmi les pays qui n’ont pas encore acquis de quota dans chaque catégorie respective.

Sept places doivent encore être attribuées dans les épreuves d’arc classique hommes et femmes, alors que cinq places sont encore en jeu pour les compétitions masculine et féminine d’arc à poulies.

Les prochains Jeux européens seront les premiers à inclure l’arc à poulies.

Le dernier tournoi de qualification pour les Jeux européens de Minsk 2019 se déroule à l’occasion du Grand Prix européen de Bucarest, en Roumanie.