World Archery mandate le Tribunal Arbitral du Sport pour statuer sur les futures violations des règles antidopage

22 mai 2019
Lausanne, Switzerland
Le Tribunal Arbitral du Sport a mis en place une division indépendante chargée de traiter les prétendus litiges en matière de lutte contre le dopage.

World Archery et le Tribunal Arbitral du Sport ont convenu que les futures violations présumées des règles antidopage seraient jugées et que toute sanction serait prononcée par la nouvelle Chambre Anti-dopage de l’organisation.

Auparavant, la fédération internationale désignait son propre comité indépendant composé de trois personnes, qui comprenait deux arbitres du Tribunal. La responsabilité de la nomination de ce jury incombe désormais à la nouvelle Chambre Anti-dopage. World Archery accepte de respecter toute décision ou sanction recommandée par cette commission.

Le tir à l’arc n’est pas confronté à des cas régulier de violation des règles antidopage. En 2018, trois résultats d’analyse anormaux ont été signalés au niveau international. Deux d’entre eux ont abouti à une résolution sans sanction et l’un d’entre eux est toujours en attente.

Le Tribunal Arbitral du Sport a été créé en 1984 pour régler les différends liés au sport. Il a son siège à Lausanne et des bureaux régionaux à New York, Sydney, Kuala Lumpur, au Caire et à Shanghai, ainsi que temporairement dans les villes hôtes pour toute la durée des Jeux.

World Archery est la fédération internationale qui régit le sport du tir à l’arc olympique et paralympique. Fondée en 1931, elle est responsable de la réglementation et de la promotion du sport dans le monde entier, ainsi que l’organisation d’événements internationaux, notamment de la Coupe du Monde et des Championnats du Monde de tir à l’arc.

Tom Dielen, secrétaire général de World Archery, a déclaré: “La nouvelle Chambre Anti-dopage du Tribunal Arbitral du Sport simplifie un élément clé de la lutte pour un sport propre au sein des fédérations internationales. J’aimerais également remercier les arbitres qui ont siégé dans nos panels d’antidopage par le passé, alors que nous déléguerons à l’avenir cette responsabilité au TAS.”

John Coates, président du Conseil International de l’Arbitrage en matière de Sport, a dit: “La Chambre Anti-dopage du TAS est honorée d’avoir été chargée du traitement en première instance des infractions présumées aux règles antidopage, y compris les éventuelles sanctions, découlant des règles antidopage de World Archery. Cette séparation des pouvoirs entre World Archery et l’organe de décision en matière d’infractions présumées en matière de dopage est essentielle à une audition équitable. Il faut féliciter World Archery d’avoir reconnu cela.”