L’Indonésie et la RDP Corée reçoivent des places olympiques grâce aux résultats obtenus aux Jeux asiatiques 2018

20 juin 2019
Lausanne, Switzerland
Des quotas restés en suspens après les Jeux asiatiques de Jakarta en 2018 ont maintenant été attribués.

L’Indonésie et la République populaire démocratique de Corée se sont vu attribuer deux places de quota, un de chaque sexe, pour les compétitions de tir à l’arc des Jeux Olympiques de Tokyo 2020 d’après les résultats des lderniers Jeux asiatiques, qui se sont tenus à Jakarta fin late 2018.

Les quatre places disponibles ont été attribuées en tenant compte des résultats des Championnats du Monde Hyundai de tir à l’arc 2019.

Selon la procédure de qualification olympique, jusqu’à quatre places de quota sont attribuées à chacun des Jeux africains, panaméricains, asiatiques, européens et du Pacifique. Ils sont attribués aux nations des doubles mixtes et équipes masculines et féminines classés au premier rang et qui représentent des pays non encore qualifiés. Des quotas individuels ne sont mis en jeu qu’aux Jeux asiatiques, européens et panaméricains.

(Les places sont limitées aux quatre premiers du classement final. Les places restantes sont remises en jeu au tournoi de qualification final.)

Lors des Jeux asiatiques de 2018, Pak Yongwon et Kang Un Ju de la République populaire démocratique de Corée avaient terminé deuxièmes derière le Japon dans la compétition par équipe mixte. Le Japon bénéficiant d’un quota complet à la fin du processus de qualification en tant que pays hôte, le quota en double mixte de Jakarta revient donc à la RPD Corée.

Les Coréens Kim Woojin et Lee Woo Seok ont terminé premier et deuxième de la compétition masculine en arc classique aux Jeux asiatiques, mais la Corée est parvenue à qualifier une équipe complète lors des récents championnats du monde. Ainsi, c’est à la troisième place de l’Indonésien Riau Ega Agatha que revient le quota masculin pour les Jeux.

Agatha avait créé la surprise en battant Woojin au deuxième tour des Jeux Olympiques en 2016.

À Jakarta, sa compatriote Diananda Choirunisa s’était inclinée dans le match pour la médaille d’or en arc classique femmes face à la Chinoise Zhang Xinyan, mais comme chez les hommes, la Chine a obtenu un quota d’équipe complet lors de la compétition féminine aux championnats du monde.

Une prochaine opportunité de gagner des places de quota pour les Jeux Olympiques de 2020 à Tokyo sera donnée aux athlètes lors des Jeux européens 2019 à Minsk, au Bélarus. A l’instar des Jeux asiatiques, quatre places seront en jeu, pour lesquelles seuls les archers européens seront en compétition.

Quotas olympiques pour Tokyo 2020

Quotas pour les épreuves de tir à l’arc aux Jeux Olympiques de Tokyo en 2020 attribué par pays après les championnats du monde et les Jeux asiatiques de 2018.

  •  Australie: 3 (3 hommes)
  •  Bangladesh: 1 (1 homme)
  •  Bélarus: 3 (3 femmes)
  •  Chine: 6 (3 hommes, 3 femmes)
  •  Chinese Taipei: 6 (3 hommes, 3 femmes)
  •  Danemark: 1 (1 femme)
  •  RPD Corée: 2 (1 homme, 1 femme)
  •  Allemagne: 3 (3 femmes)
  •  Grande-Bretagne: 6 (3 hommes, 3 femmes)
  •  Inde: 3 (3 hommes)
  •  Indonésie: 2 (1 homme, 1 femme)
  •  Italie: 1 (1 homme)
  •  Kazakhstan: 3 (3 hommes)
  •  Corée: 6 (3 hommes, 3 femmes)
  •  Malaisie: 1 (1 homme)
  •  Mexique: 1 (1 femme)
  •  Moldavie: 1 (1 femme)
  •  Pays-Bas: 3 (3 hommes)
  •  Russie: 3 (3 femmes)
  •  Suède: 1 (1 femme)
  •  Ukraine: 3 (3 femmes)
  •  USA: 1 (1 homme)

La période de qualification pour les Jeux Olympiques de 2020 à Tokyo se poursuit jusqu’au tournoi final de quota qui se tiendra lors de la troisième étape de la Coupe du Monde Hyundai de tir à l’arc 2020 à Berlin, en Allemagne.