7 ans après: questions/réponses avec la championne olympique ZHANG Juanjuan

18 mai 2015
Shanghai (CHN)
Rencontre à l'étape de Coupe du Monde de Shanghai 2015 avec la championne olympique 2008 ZHANG Juanjuan, présente en tant que spectatrice. World Archery a parlé avec elle de ses souvenirs de Beijing et de ce qu'elle a fait depuis sa victoire olympique.

ZHANG Juanjuan est sans doute l'archère chinoise la plus couronnée de succès de tous les temps. Elle a remporté l'or individuel chez les femmes à Beijing en 2008, l'argent par équipe aux mêmes Jeux et l'argent par équipe à l'Olympiade d'Athènes en 2004. Son parcours individuel aux Jeux de Beijing a été remarquable non seulement parce qu'elle a remporté l'or et parce qu'elle l'a fait chez elle et devant son public, mais également en raison du nom des adversaires qu'elle a battus durant les éliminatoires.

Elle a en effet battu toute l'équipe coréenne, une par une et à la suite.

D'abord JOO Hyung Jung, puis YUN Ok Hee et, en finale, ZHANG Juanjuan a battu la légende PARK Sung Hyun. PARK est la seule femme à ce jour à avoir jamais marqué plus de 1400 points dans l’épreuve 1440. Elle a tiré 1405 en 2004, la même année où elle a établi le record du monde des qualifications à 70 mètres avec 682 et a remporté deux médailles d'or aux Jeux Olympiques d'Athènes.

Aujourd'hui spectatrice, World Archery l'a rencontrée à la Coupe du Monde de Tir à l'Arc 2015 à Shanghai.

Comment te sens-tu quand tu regardes l'équipe chinoise actuelle durant la compétition?

[Rire] Parfois, je me sens détendue et je veux juste profiter du match, mais le plus souvent anxieuse, aussi. Il y a en général un moment où j'aimerais aller tirer et les aider!

Tu es connue pour ta performance individuelle à Beijing en 2008. Quels sont tes souvenirs sur ce parcours vers la finale?

J'avais réussi à trouver cet incroyable niveau de concentration et j'étais juste totalement immergée dans mon propre esprit. Parfois, je ne pouvais même pas dire si le match était effectivement terminé, parce que j'étais totalement concentrée sur mon jeu. Je savais que mes adversaires étaient très fortes, mais j'étais totalement persuadée que je pouvais faire mieux qu'elles. Je n'ai réalisé que beaucoup plus tard ce que je l'avais effectivement réalisé. 

Que s'est-il passé après les Jeux?

Un an après les Jeux, je me suis mariée et j'ai eu un bébé en 2010. Après cela, j'ai commencé mon travail actuel en tant que directrice adjointe d'un centre de tir à l'arc à Qingdao, dans la province de Shandong en Chine de l'Est. Je gère le programme de développement et l'équipe de tir à l'arc de Shandong. Le centre dispense également de l'escrime, de la planche à voile et du pentathlon moderne.

Lorsque tu enseignes le tir à l'arc, que dis-tu à tes élèves qu'ils doivent développer en priorité?

La chose la plus importante c'est d'avoir une bonne technique et un bon mouvement de base. Cela étant dit, ce qui fait qu'un archer devient un champion c'est sa force mentale - et la confiance - parce que c'est ce qui lui donne la possibilité de contrôler le match. Il faut avoir du cœur en tant qu'archer et athlète. C'est ça qui fait vraiment la différence.

Tu as participé à une émission de télévision intitulée "Mission Impossible”, dans laquelle tu devais a été mise au défi de tirer à travers des anneaux en chute libre contre un archer instinctif autrichien qui s'appelle Peter STECHER. Comment cela s'est-il passé?

[Rire] Je n'avais pas tiré sérieusement depuis plusieurs années avant d'aller à cet émission! Je ne pouvais même pas utiliser mon arc; je devais en prendre un plus léger. En plus, je n'ai eu quelques jours pour m'entraîner avant le tournage, alors ça n'a pas été facile. Après quelques séances d'entraînement, j'ai commencé à prendre le coup, bien observé le schéma et ça a commencé à devenir un peu plus facile.

Regarder la vidéo complète sur on YouTube.

Que ferais-tu pour rendre le tir à l'arc plus populaire auprès du grand public

Si tout le monde adoptait les méthodes qu'ils utilisent à Shanghai, où ils attachent la plus grande importance aux archers, cela serait beaucoup plus facile, surtout en Chine. Shanghai et Shandong jouent à l'échelle nationale, mais d'après ce que je peux voir à Shanghai, il y a d'énormes différences entre les deux dans l'approche.

Shanghai fait la promotion du sport comme une activité récréative et couple cela avec le sport spectacle international. Ici, ils travaillent vraiment dur et de manière efficace, et l'étape de la Coupe du Monde de Tir à l'Arc en est une grande partie.

En savoir plus sur Shanghai 2015.