Hansen s’offre une médaille mondiale devant son public

30 juillet 2015
Copenhagen (DEN)
Tirant tous ses matchs sur la cible spécialement mise en place pour la retransmission en direct, le Danois Stephan Hansen est resté invaincu.

Tout récent champion du monde junior pour la troisième fois d’affilée, Stephan Hansen participera à sa toute première finale pour l’or aux mondiaux seniors, et en plus sur ses terres.

En direct sur la chaine nationale danoise TV2 et sur Archery TV, Hansen a monopolisé l’attention de la foule sur et en dehors du terrain tout au long de ses quatre matchs des éliminatoires de Copenhague.

Avec derrière lui des gradins bien garnis par sa famille et ses amis soutenant le jeune Viking en danois, Hansen est parvenu à battre le Suisse Roman Haefelfinger de deux points, 146-144, au première tour avec peu de pression selon ses dires.

“Le fait de tirer sur le terrain télévisé aurait pu me rendre nerveux, mais je ne l’étais pas du tout,” expliquait-il.

L’adversaire suivant de Stephan n’était autre que le champion du monde en titre Mike Schloesser, un match dont l’issue était imprévisible.

Comme attendu, ce fut un match difficile.

Après le cinquième set, il y avait égalité entre les deux archers, 147 points chacun: barrage!

Alors que Mike tirait un 9, la foule restait silencieuse. Stephan réussissait alors un 10 pour remporter la victoire.

“Le match contre Mike a été dur,” avouait-il. “On a fait le même score et au tie-break ma flèche était juste un peu meilleure que la sienne.”

Ce match resterait comme le plus serré de ceux joués par Stephan dans cette campagne mondiale.

Dans son quart de finale face à Mario Vavro, le Croate aux dreadlocks, Hansen a ouvert les hostilités avec une volée parfaite de 30 points, pour prendre le commandement et ne plus le lâcher jusqu’à la fin du match.

En demie le jeune Danois se mesurait au Britannique Adam Ravenscroft, qui s’était défait en barrage au troisième tour du numéro un, l’Indien Abhishek Verma. Puis Ravenscroft avait battu le Sud-Africain Albertus Cornelius au quatrième et le Turc Demir Elmaagacli en quart.

Imperturbable, Stephan a pris la mesure d’Adam de six points.

“Adam n’a pas si bien tiré,” a déclaré Stephan. “Je pense qu’il était un peu nerveux, mais j’ai joué mon jeu et fait du mieux que j’ai pu.”

Hansen tirera pour l’or devant le Parlement danois lors de la journée des finales de l’épreuve à poulies samedi 1er août, face au numéro 8 du tournoi: l’Indien Rajat Chauhan.

Le Danois semble pourtant plutôt détendu face à cette perspective.

“J’étais confiant,” a-t-il dit, éloquent et sûr de lui. “Je voulais atteindre un match pour une médaille ici à Copenhague, mais ce n’est pas différent que de tirer dans toute autre compétition.”

“Mais gagner la médaille devant mes amis et ma famille, c’est quand même quelque chose d’incroyable.”

Hansen a garanti à son pays sa seule médaille individuelle de ces championnats du monde. Sa couleur – or ou argent – reste encore à définir.

L’Américaine Crystal Gauvin et la Coréenne Kim Yun Hee se disputeront l’or de l’épreuve féminine.

Gauvin a surpris la championne de la Coupe du Monde 2014 Sara Lopez, détentrice du record pour le match à 15 flèches et tête de série numéro 1 du tournoi, pour un petit point en demi-finale.

Son parcours vers la finale était pourtant semé d’embuche avec des adversaires de la trempe de Toja Cerne, Linda Ochoa et la championne paralympique Danielle Brown.

Tête de série numéro 17, Kim Yun Hee a pris la mesure de deux adversaires russes de suite, en quart et en demi-finale, Natalia Avdeeva et Mariia Vinogradova. Elle aura jouera ainsi une médaille inattendue pour son pays.

Dominatrice dans la division classique, la Corée n’a jamais encore remporté un titre mondial en poulies.