Les Russes mettent fin à une disette de 28 ans en arc classique féminin

2 août 2015
Copenhagen (DEN)
Avant ces Championnats du Monde de Tir à l’Arc de Copenhague, la nation n’avait plus gagné de titre mondial en arc classique depuis qu’elle était devenue la Fédération de Russie en 1991.

La dernière victoire russe en championnats du monde remontait à Lausanne 1989 quand Stanislav Zabrodsky avait remporté les titres masculins individuel et par équipe sous les couleurs de l’Union soviétique. Pour l’équipe féminine, c’était en 1987 à Adelaïde en Australie.

L’Inde n’a jamais gagné le moindre titre mondial toutes catégories confondues, et donc l’équipe gagnante quelle qu’elle soit écrirait un petit bout d’histoire.

Deepika Kumari, Majhi Laxmirani et Buriuly Rimil se sont retrouvées à un petit set de l’or tant convoité, puisqu’elles menaient devant la Russie 4-0 après les deux premiers sets.

Mais la nervosité a pris le dessus faisant perdre leurs moyens aux Indiennes. Kumari, Laxmirani et Rimil ont laissé filer les deux sets suivants, avec seulement 52 et 50 points, après 56 et 54 dans les deux premiers. Égalité à 4 partout tout était relancé dans le match pour le titre allait être décidé dans un barrage.

“Il y avait beaucoup de pression et cela nous a fait faire beaucoup d’erreurs,” admettait Buriuly. “On n’a pas réussi à contrôler notre nervosité, nous étions très, très nerveuses.” Et ses coéquipières d’acquiescer.

Inna Stepanova et Ksenia Perova faisaient partie de l’équipe qui avait terminé quatrième des Jeux de Londres en 2013. Avec leur jeune partenaire de 19 ans Tuyana Dashidorzhieva elles étaient têtes de série numéro 5 à Copenhague.

Devant le Palais de Christianborg, les Russes avaient à cœur de confirmer leur victoire en demi-finale face à l’équipe numéro 1, la Corée. Elles ont marqué 10-9-9 avec leurs flèches de barrage pour s’adjuger le titre mondial 2015.

“On ne s’est pas soucié des scores. Nous savions que nous pouvions gagner et c’est ce qu’on a fait,” déclarait Stepanova après le match. “L’ambiance était fantastique, et cette victoire apporte une énorme dose de prestige à notre équipe avant Rio 2016.”