“Une atmosphère très spéciale” pour le président du CIO

10 Mars 2016
Ankara (TUR)
Des athlètes de 21 nations et quatre continents ont récolté des médailles lors de l’événement qui s’est tenu durant sept jours dans la capitale turque.

La plus jeune athlète à avoir gagné une médaille aux 12e Championnats du Monde de tir à l’arc en salle est âgée de 13 ans seulement.

Su Szu-Ping du Chinese Taipei, qui était en compétition face à des juniors jusqu’à huit ans plus âgées qu’elle dans la catégorie classique juniors femmes, a réussi un 10 sous pression en finale pour l’emporter dans un barrage face à la championne en titre Tatiana Andreoli et remporter une couronne mondiale pour ses débuts internationaux.

Le No 1 mondial en arc à poulies masculin, le Français Sebastien Peineau , s’est également offert un premier titre mondial au tie-break. Peineau s’est défait du Néerlandais Mike Schloesser , No 2 mondial, en finale.

Irene Franchini  et Heorhiy Ivanytskyy sont également devenus champions du monde individuels pour la première fois, alors que Lisa Unruh , championne du monde en titre de tir en campagne, a ajouté le titre en salle à son palmarès.

À noter la présence lors des finales d’arc classique du président du Comité International Olympique Thomas Bach qui a remis les médailles lors des cérémonies des victoires juniors et seniors.

Bien qu’ayant déjà assisté à plusieurs compétitions internationales de tir à l’arc, y compris les Championnats du Monde de Belex en 2013, le président Bach n’avait encore jamais vu de tir en salle

“C’était très intéressant et beaucoup de finales ont été serrées avec tous ces barrages,” a déclaré le président Bach. “C’était bien de voir ce format. Je pense que c’est passionnant pour les archers et les spectateurs.”

La compétition intense du tir à l’arc en salle se joue à 18 mètres et les athlètes tirent sur des cibles mesurant 20 cm de diamètre seulement. Quarante pour cent des matches pour les médailles contestés à Ankara se sont terminés par des égalités et se sont ainsi joués en tirs de barrage.

“L’ambiance est différente. C’est bien d’avoir les spectateurs tous proches, ce qui crée pour le tir à l’arc en salle une atmosphère très particulière,” le président Bach d’ajouter.

C’est la salle d’exposition et de congrès Congresium d’Ankara qui accueillait les terrains d’entraînement et des épreuves qualificatives et éliminatoires de la compétition, ainsi qu’une arène de tir à l’arc spécialement conçue pour les finales.

Médaillé de bronze et triple champion de la Coupe du Monde de tir à l’arc, Brady Ellison  a trouvé l’arène “impressionnante”, expliquant qu’il “avait aimé le caractère bruyant” et l’ambiance mise par le public.

Président de World Archery, le Prof Dr Ugur Erdener a déclaré: “Les réactions de nos athlètes montrent que la compétition d’Ankara a été l’une des meilleures de l’histoire des Championnats du Monde de tir à l’arc en salle. L’événement a été géré de façon professionnelle, le comité d’organisation et les bénévoles se sont montrés extrêmement accueillants, l’identité du tournoi était frappante et l’ambiance sur le site excellente.”

“Je tiens à exprimer mes remerciements au président du CIO pour sa visite durant le tournoi. Tout ce qu’il reste à dire c’est félicitations à tous nos nouveaux champions du monde.”