7 faits marquants: le troisième jour des éliminatoires à Rio 2016

10 août 2016
Rio de Janeiro (BRA)
Le troisième et dernier jour éliminatoire des Jeux Olympiques a finalisé le tableau des matchs en vue du troisième tour individuel tant chez les hommes que chez les femmes.

Remerciements: Traduction par Christian Deligant

Après trois jours de matchs, et dans l’obscurité, la phase préliminaire des éliminatoires de Rio 2016 s’est terminée au Sambodrome.

Des 128 athlètes au départ – 64 hommes et 64 dames – il n’en reste plus que 32. Les 16 athlètes de chaque catégorie se disputeront les médailles individuelles, le 11 août pour les dames, le 12 pour les hommes.

Voici les sept choses à retenir de la troisième journée...

1. Asie

L’Asie sera le continent le plus représenté lors des journées de finales à la compétition de tir à l’arc à Rio 2016.

Dix-sept athlètes asiatiques ont atteint les 1/8e de finales, ce qui signifie que le seul continent est encore représenté par un peu plus de la moitié des 32 athlètes restants.

Après l’élimination prématurée chez les hommes de la tête de série No 1 au deuxième tour lundi, cinq des six Coréens sont encore en course, alors que trois des quatre Indiens ont passé le ‘cut’.

“Le tir à l’arc est une tradition de famille, ma mère était aussi une bonne archère et je ne fais que continuer la tradition familiale,” explique l’athlète indienne Bombayla Devi Laishram.

L’Europe représente 25% des 32 athlètes restants, avec huit encore en course pour une médaille, suivie de près par le continent américain avec six. L’AustralienTaylor Worth reste l’unique représentant de l’Océanie, alors que l’Afrique est par contre hors course.

2. Toujours là

Vice-champion olympique des Jeux de Londres 2012, le Japonais Takaharu Furukawa n’a laissé qu’un seul set à ses adversaires dans ses deux premiers matchs.

Tête de série No 7 à Rio, s’il réussit à faire encore mieux qu’à Londres, il repartira avec la médaille d’or à son cou.

3. Première victoire

Crispin Duenas a finalement gagné un match aux Jeux Olympiques, à sa troisième participation. Crispin avait perdu au premier tour tant à Londres en 2012 et qu’à Beijing en 2008.

Dix-huitième après les qualifications à Rio, l’archer canadien avait pour adversaire dans son premier match, Marco Galiazzo. rien de moins que le champion olympique 2004. Le match s’est terminé par un barrage, dans lequel Duenas a tiré un 10 qui a pris le meilleur sur le 9 de son adversaire.

Par contre son deuxième tour ne s’est pas passé comme il l’espérait. uisqu’il s’est incliné face à Zach Garrett, médaillé d’argent par équipe à Rio.

“En arrivant ici, je pointais au vingtième rang du classement mondial. Le fait de ressortir de ces Jeux avec un classement final supérieur à mon classement mondial est probablement une bonne chose, du moins pour mon ego,” a déclaré Crispin.

4. éliminé

Après avoir pourtant réussi de très belles qualifications en terminant troisième, David Pasqualucci est la deuxième grosse tête de série à tomber. Après un premier match remporté facilement 6-0 contre l’athlète du Malawi Areneo David, l’archer italien s’est incliné 6-2 face au No 35 Antonio Fernandez.

“Il [Fernandez] a très bien tiré. C’est la vie. C’est le sport. Je ne me sentais pas au top et c’est pourquoi j’ai perdu ce match,” a dit Pasqualucci.

A la question de savoir ce qu’il changerait s’il pouvait rejouer le match, il a répondu: “Je changerais ma technique et mes nerfs.”

5. 2 sur 2

Les Allemands Lisa Unruh et Florian Floto font tous deux leurs débuts olympiques au Brésil, et les deux ont passé les deux premiers tours.

Unruh l’a emporté contre Leidys Brito et  Gabriela Bayardo, tandis que Floto a éliminé Samuli Piippo et Khairul Anuar Mohamad.

“J’ai commencé à tirer à l’âge de huit ans, maintenant j’en ai 28, alors depuis vingt ans que je fais ça, c’est comme si j’étais le roi et que je portais la couronne,” raconte Floto.

6. Rodriguez-cellent

L’Espagnol Juan Rodriguez a réussi une performance sans tâche au Sambodrome de Rio, avec deux matchs remportés en trois sets. Il a même réussi sept 10 sur 9 dans son match du second tour contre Robin Ramaerkers. A un cheveu de la perfection.

“J’ai réussi cela sans grandes différences. J’ai essayé de tirer comme je le fais à l’entraînement. J’ai bien eu quelques problèmes à cause de la pluie et le vent sur le terrain d’échauffement, mais quand la pression sur moi augmente, je me concentre plus et en général j’obtiens de meilleurs groupes,” résume-t-il.

Les fois où Rodriguez est monté sur le podium lors d'événements internationaux jusqu'ici, c'était toujours avec l'équipe nationale espagnole, jamais en individuel.

7. 100% USA

Le huitième et dernier match du troisième tour de match mettra aux prises Zach Garrett et son coéquipier Brady Ellison. Ce dernier s’est hissé en 1/8 de finales grâce à des victoires sur l’archer de la Malaisie Haziq Kamaruddin et le Canadien.

“Je suis nerveux, et je suis sûr qu’il l’est également,” affirme Zach. “Je veux le meilleur pour lui et il veut la même chose pour moi, on a les deux un énorme respect l’un envers l’autre, et on espère rester en équipe pour pas mal de temps encore.”

Ellison a déjà dû se défaire de son compatriote Jake Kaminski au deuxième tour, alors que le trio a remporté l'argent olympique par équipe un peu plus tôt à Rio.

La compétition de tir à l'arc aux Jeux de Rio 2016 se poursuit avec les journées de finales individuelles les 11 et 12 août.