Plusieurs archers font des dons au Musée Olympique

5 septembre 2016
Rio de Janeiro (BRA)
Les olympiens Psarra, Furukawa, D’Almeida et van den Ven ont offert des pièces d'équipement utilisées lors des Jeux Olympiques de Rio 2016.

Images avec la permission de Denis Doyle/IOC.

Une cérémonie de donations faites au Musée Olympique par des archers olympiques s'est tenue le samedi 13 août au Vilages des athlètes à Rio.

Le jour suivant la fin de la compétition olympique de tir à l'arc, et juste avant leur départ de Rio, le département du CIO pour la culture et le patrimoine a invité un certain nombre d'archers ayant concouru au Brésil à offrir une pièce d'équipement qu'ils ont utilisée durant les Jeux.

C'est Yasmin Meichtry, cheffe de l'unité de gestion du patrimoine, qui a reçu les donations de quatre archers présents.

Marcus D’Almeida

Marcus est devenu en 2014 le plus jeune athlète de l'histoire à se qualifier pour une Finale de Coupe du Monde, à l'âge de 16 ans. Il s'est non seulement qualifié, mais en plus il est reparti avec l'argent, pour aller de paire avec sa deuxième place aux Jeux Olympiques de la Jeunesse à Nanjing la même année.

D'Almeida est également le champion du monde en titre chez les cadets, un titre remporté dans la ville américaine de Yankton en 2015.

A tout juste 18 ans, le Carioca a fait ses débuts olympique aux Jeux de Rio, s'inclinant au premier tour face au médaillé d'argent par équipe Jake Kaminski.

Il a fait don d'une flèche au Musée Olympique.

Rick van der Ven

Rick a fait sa première apparition aux Jeux à Londres en 2012, où il a terminé quatrième, après s'être incliné en demi-finale face au futur médaillé d'argent Takaharu Furukawa, puis contre le Chinois Dai Xiaoxiang dans le match pour le bronze.

Vice-champion du monde l'an dernier à Copenhague, le Néerlandais de 25 ans faisait partie des prétendants à une médaille olympique à Rio, mais son rêve a tourné court avec une défaite au premier tour face à Patrick Huston.

Rick a fait don d'un maillot qu'il a porté durant la compétition.

Takaharu Furukawa

Un quadruple olympien qui n'a manqué aucune édition des Jeux depuis Athènes en 2004, Furukawa a réussi son coup d'éclat à Londres en 2012, où il ne s'est incliné qu'en finale face à Oh Jin Hyek, pour s'offrir l'argent olympique. L'expérimenté Japonais a également été médaillé de bronze aux mondiaux de Copenhague l'an dernier.

Tête de série No 7 à Rio, l'archer de 32 ans n'a laissé échapper qu'un point de set dans ses deux premiers matchs. Il a ensuite battu Juan Rodriguez, 7-3, mais a dû s'avouer vaincu en quart de finale face au No 2 Brady Ellison, qui allait ensuite se parer de bronze.

Takaharu a fait don d'une flèche.

Evangelia Psarra

En arrivant au Brésil, l'archère grecque Psarra était la plus capée sur le terrain de tir à l'arc de Rio 2016, participant à ses cinquièmes Jeux Olympiques. Pour sa première participation olympique en 2000 à Sydney, elle avait terminé 40e.

Son meilleur résultat aux Jeux est arrivé quatre ans plus tard en 2004 quand, sur ses terres à Athènes, elle avait terminé huitième des qualifications et septième au classement final, s'inclinant seulement en quart de finale face à la future championne olympique, Park Sung-Hyun.

A Rio, l'archère de 42 ans a pris le 55e rang de l'épreuve de classement avant de perdre 7-3 au premier tour contre Kaori Kawanaka, tête de série No 10.

Evangelia a offert au Musée Olympique une flèche et un maillot porté en compétition.

D'autres donations d'archers présents à Rio 2016 seront reçues ces prochains mois.

Plus grand musée olympique au monde, l'institution basée à Lausanne possède plus de 10'000 objets, y compris de précieuses reliques culturelles qui remontent aux premiers Jeux Olympiques modernes en 1896. L'établissement accueille chaque année près de 300'000 visiteurs.