Communiqué sur l'Association indienne de tir à l'arc concernant la gouvernance, l'assemblée générale et les élections

21 janvier 2019
Lausanne, Switzerland
Déclaration publiée le 21 janvier par le Bureau de World Archery.

La situation actuelle au sein de l'Association indienne de tir à l'arc est suivie de près par World Archery, instance internationale dirigeante pour le sport du tir à l'arc.

Le 16 janvier 2019, le secrétaire général Tom Dielen a envoyé un courrier électronique à l'attention de BVP Rao ainsi qu'à l'administration de l'association pour les informer que les résultats de l'assemblée générale du 22 décembre 2018 n'étaient pas reconnus par World Archery. La raison invoquée étant que la constitution utilisée n'a jamais été officiellement approuvée. Cela inclut l’élection à la présidence de BVP Rao.

Dans son courrier électronique, World Archery exigeait d'avoir connaissance du procès-verbal complet de l'assemblée générale.

Ce document a été remis à la fédération internationale le 21 janvier 2019, à l'occasion de la visite de BVP Rao en son siège de Lausanne (Suisse).

D'autres informations relatives à l'assemblée générale ont encore été demandées et, dès que ces pièces seront fournies, la documentation complète fera l'objet d'une évaluation avant qu'une recommandation ne soit présentée à la commission exécutive de World Archery.

À ce jour, l’Association indienne de tir à l’arc est reconnue comme membre en règle de World Archery et aucune sanction ou suspension n’a été initiée.

Tom Dielen, secrétaire général de World Archery, a déclaré: “L'Inde est une région de tir à l'arc prometteuse et il est impératif que nous construisions une fédération forte qui pourra réaliser tout son potentiel. Ainsi, nous ne voulons pas précipiter ce processus, mais travailler vers une situation stable à long terme.”

“Tout au long de cette période, la priorité de World Archery sera de servir les intérêts des athlètes indiens. Il sera ainsi primordial que la préparation de ces athlètes en vue des Jeux Olympiques de Tokyo ne soit pas interrompue en raison de l’incertitude administrative qui règnerait au sein de leur fédération nationale.”