Mélanie Gaubil s’offre une première médaille pour sa deuxième saison de Coupe du Monde

26 avril 2019
Medellin, Colombia
Les Françaises auront même une deuxième chance de médaille avec la petite-finale par équipe en arc classique.

Mélanie Gaubil a bien démarré sa deuxième saison seulement de Coupe du Monde Hyundai de tir à l’arc, se qualifiant pour une première finale en carrière à l’occasion du lancement de la nouvelle saison à la première étape de Medellin, en Colombie.

Pour ses débuts sur le circuit en 2018, elle n’avait jamais réussi à passer le cap des seizièmes de finale, mais avait atteint un bon quatrième rang aux Championnats d’Europe en septembre.

À Medellin, l’archère de 21 ans a été l’une plus impressionnantes sur le terrain durant les éliminatoires en arc classique féminin avec tous ses matches, sauf un, gagnés en quatre sets ou moins. Seule son quart de finale contre l’Allemande Michelle Kroppen est allé en cinq sets.

“Le quart de finale était très dur et j’avais l’impression d’avoir donné tout mon stress sur ce match,” a déclaré Gaubil. “J’avais vraiment envie d’aller en finale et je savais que j’en étais capable.”

Elle s’est non seulement qualifiée pour la finale individuelle, mais avec ses coéquipières de l’équipe de France, Audrey Adiceom et Lisa Barbelin, elle aura également une chance de remporter le bronze contre l’Espagne ce dimanche.

La médaillée d’argent des Jeux Olympiques de la Jeunesse 2014 et médaillée de bronze aux mondiaux jeunesse 2017 a expliqué que le début de l’année avait été assez compliqué pour elle, mais elle se montrait satisfaite d’avoir réussi à revenir.

“Je suis hyper contente et j’espère pouvoir reproduire cela par la suite et que ça se passera bien ce week-end,” a ajouté la jeune finaliste.

“Et je suis très contente de rencontrer Kang en finale!”

Gaubil ne partira pas favorite dans son match pour l’or face à Kang Chae Young, puisque l’archère coréene est tête de série No 1 à Medellin et détient le record du monde à 691 points depuis juin 2018.

Chae Young était alors devenue la première femme en arc classique de l’histoire à marquer plus de 690 points. Grâce à ses 691 points sur les 720 possibles, elle détient le record du monde pour l’épreuve de classement des 72 flèches à 70 mètres depusi la deuxième étape de la Coupe du Monde Hyundai 2018 de tir à l’arc à Antalya, en Turquie.

À Medellin, elle a réussi 670 points en qualification, ce qui lui a permis de prendre la tête du peloton féminin en arc classique.

La Japonaise Sugimoto Tomomi se mesurera à la Chinoise Lan Lu dans le match pour la médaille de bronze.

La France est assurée de remporter une deuxième médaille à cette première étape de la saison, grâce à l’équipe masculine d’arc à poulies, qui tirera contre l’Italie dans la finale pour l’or samedi.

PJ Deloche, Seb Peineau et Jean Philippe Boulch, classés No 5 par équipe en Colombie, ont battu les No 1 américains en demi-finale, après un tir de barrage. Selon Peineau, c’est Deloche qui a tenu la vedette dans l’équipe de France au cours de la journée, en réussissant le plus grand nombre de 10 et juste un 9 dans le tie-break.

“On est vraiment très heureux de tirer ensemble et à ce niveau,” a dit Seb. “Gagner au barrage, c’est génial, maintenant prenons du plaisir en finale!”

Boulch tirera encore pour le bronze individuel contre l’Américain Tate Morgan ce samedi.

Les compétitions à la première étape de la Coupe du Monde Hyundai 2019 de tir à l’arc se déroulent jusqu’à dimanche 28 avril à Medellin, en Colombie.