La Côte d’Ivoire, l’Égypte et la Tunisie s’offrent des places olympiques lors des Jeux africains

29 août 2019
Rabat, Morocco
La Namibie et le Tchad peuvent encore remporter des quotas à Rabat.

La Tunisie fera ses débuts olympiques en tir à l’arc à Tokyo 2020 après avoir qualifié deux places de quota (un homme et une femme) à l’occasion des Jeux africains 2019 à Rabat. L’Égypte recevra également une place chez les hommes pour Tokyo et la Côte d’Ivoire une place dans la compétition féminine aux JO.

À Rabat, le Tunisien Mohamed Hammed, tête de série No 4, affrontera l’archer égyptien Sherif Mohamed, tête de série No 3, dans le match pour la médaille d’or en arc classique hommes.

Hammed a créé la surprise en battant le favori de la compétition Youssof Tolba en demi-finale.

“C’est comme, comment dire, quand un rêve devient réalité. C’est le rêve qui devient une réalité pour le tir à l’arc en Tunisie,” a déclaré Mohamed. “Nous travaillons depuis quatre ans pour atteindre cet objectif incroyable.”

Sa compatriote, Rihab Elwalid, seulement tête de série No 18, s’est elle frayé un chemin dans le tableau féminin. Ella a battu l’olympienne Reem Mansour, 6-2, au deuxième tour avant d’assurer sa place en final grâce à une victoire en cinq sets en demi-finale face à l’archère sud-africaine Catharina Whitehead.

Elwalid affrontera en finale Esmei Anne-Marcelle Diombo de la Côte d’Ivoire.

Diombo, huitième des qualifications, a battu la Namibienne Quinn Reddig, tête de série No 1, en quart de finale.

“Mon coach m’a dit de rester calme,” a expliqué Diombo, qui tire depuis environ 18 mois seulement. “J’étais motivée mais je ne pensais pas pouvoir aller aussi loin. Je vais m’entraîner davantage pour me préparer et j’espère faire de mon mieux. Il paraît que le Japon est un pays magnifique.”

Au total, six places de quota olympique sont en jeu à Rabat. Les deux premières seront attribuées au vainqueur de la compétition en arc classique mixte. Les deux meilleurs athlètes dans les épreuves individuelles représentant des nations n’ayant pas encore remporté de quotas remporteront également des places.

Deux places de quota dépendent du résultat de la finale en double mixte entre la Namibie et l’Égypte.

Si c’est la Namibie qui remporte ce match, le pays recevra une place chez les hommes et une chez les femmes. Les quatre autres places seront attribuées aux médaillés individuels d’or et d’argent de chaque catégorie.

Cependant, si la Namibie perd, c’est l’Égypte qui obriendra les deux places de l’épreuve du double mixte. Le quota masculin que l’équipe égyptienne recevra grâce à sa place dans les deux meilleurs de la compétition individuelle serait alors réaffectée au suivant du classement final.

Comme il y a un autre archer égyptien dans le match pour la médaille de bronze chez les hommes, il est déjà certain que la place de quota reviendrait alors au Tchad.

Ni le Tchad ni la Namibie n’ont jamais participé à une compétition de tir à l’arc aux Jeux Olympiques auparavant.

Les compétitions de tir à l’arc aux Jeux africains 2019 se dérouloent du 26 au 30 août à Rabat, au Maroc.