Archived. You are reading an archived article and the content may be outdated.

Bérengère SCHUH est de retour après une année d’absence

22 avril 2014
Shanghai (CHN)
  Victime d’une blessure à l’épaule, la Française retrouve la compétition internationale cette semaine en Chine, pays de ses plus grand succès.

“Je suis vraiment contente de faire mon retour à Shanghai cette année, sachant que ma dernière compétition avant l’opération était Shanghai 2013. La boucle est bouclée.”

Shanghai 2014 22-27 April
Archery World Cup Stage 1

NEWS | RESULTS | PHOTOS
Wed 23 Apr Qualification
Thu 24 Apr Eliminations
Fri 25 Apr Team eliminations

Sat 26 Apr Compound finals
Sun 27 Apr Recurve finals
LIVE: Team | Individual

See full schedule

Durant son absence, la Française a manqué la Finale de la Coupe du monde de Paris et les Championnats du monde en salle de Nîmes – où elle avait été championne onze ans plus tôt, à 18 ans.

“Mon tir va bien et je me sens bien”, indique la Française de 29 ans. “Si je suis là, c’est que j’ai gagné ma place !”

La championne s’entraîne comme avant, à raison de 200-250 flèches par jour. Elle a retrouvé petit à petit sa puissance d’avant l’opération – même si à 35 livres il lui en manque encore deux pour atteindre sa puissance d’antan. Une différence qui se fait sentir dès qu’il y a un coup de vent.

A ses côtés, une nouvelle génération d’archères françaises est présente à Shanghai : Noémie BRIANNEAurélie CARLIER et Laurie LECOINTRE se sont classées dans les quatre premières de l’épreuve nationale de sélection. Noémie, 20 ans, s’entraîne depuis deux ans à l’INSEP et a déjà tiré à Shanghai l’année dernière ; Laurie, 21 ans, a surtout des compétitions juniors à son actif ; et c’est Aurélie, 18 ans, qui a gagné haut la main la sélection.

“Ce sera une bonne expérience pour elles au niveau international, et pour Aurélie une belle manière de préparer aussi sa saison junior. Ma présence est un plus car j’ai beaucoup d’expérience à leur apporter.”

“C’est bien qu’on ait des petites jeunes, la France attendait ça depuis des années”, se réjouit la championne. “Mais je ne vais pas me laisser faire !” dit-elle avec un grand sourire. Elle l’a montré en sélection. Lors de la deuxième phase, elle a tiré 659 points, un très bon score par rapport à ceux d’avant l’opération.

La Chine a toujours porté chance à Bérengère SCHUH. “Je ne sais plus à combien de médailles j’en suis”… (rires). Elle a remporté le bronze avec son équipe aux Jeux Olympiques de Beijing 2008, tandis qu’à la Coupe du monde de Shanghai elle a gagné deux médailles d’argent individuelles en 2009 et 2011.

Cette fois, la Française ne s’est pas fixé un objectif particulier, et ne ressent pas le besoin de gagner coûte que coûte pour faire remarquer son retour. Elle qui estime être “celle qui a le moins de puissance sur le terrain” espère surtout qu’il n’y aura pas trop de vent.

En cette saison préparatoire pour 2015 – la grande année où se joue la qualification olympique – la Française a changé sa stratégie de tir (elle ne tirera pas à la fin du temps imparti, mais dès le début du compte à rebours). Son objectif est d’atteindre les Jeux de Rio 2016 sans blessure, car elle a encore tant de choses à accomplir.

 

Bérengère SCHUH   France
Recurve woman   World ranking: 46

Born 13 June 1984            
Best world ranking: 4 (June 2010)

Olympic highlights: London 2012 top 8, Beijing 2008 team bonze
World Cup Finals: Edinburgh 2010 bronze
World Cup Stages: Shanghai 2011, 2009 silver; Santa Domingo 2008 bronze
Other: Former European and World Indoor Champion