Archived. You are reading an archived article and the content may be outdated.

Une étape de faite: la Coupe du Monde 2014 jusqu'ici

Shanghai c'est fait, au tour de Medellin! Nous voici à un quart du chemin dans cette nouvelle saison de Coupe du Monde. Voici un résumé de ce qu'il faut savoir avant la deuxième étape.

Trois Français ont atteint les finales, les archers japonais d'arc classique ont pris l'avantage sur les Coréens qui sont encore les mains vides et la pluie est tombée au bord de la rivière à Shanghai. C'était la première chance offerte aux athlètes d'accumuler des points pour le classement de Coupe du Monde en vue d'une qualification pour la Finale 2014 à Lausanne.

Les sept archers ayant obtenu le plus de points après les quatre étapes seront invités pour la Finale de la Coupe du Monde à Lausanne, avec en plus un archer invité du pays hôte, en l'occurrence la Suisse cette année.

Et il y a de beaux prix en espèce en jeu – bien plus de 200'000 dollars américains tout au long de la saison. De plus, les matches des médailles de chaque étape et le week-end complet des Finales passent sur les télévisions du monde entier.

Voici ce qu'il y a à savoir, après une étape…

Coupe du Monde de Tir à l'Arc 2014 Classements| Les trois premiers après une étape Position Classique hommes
Classique femmes Poulies hommes
Poulies femmes
1 Hideki KIKUCHI (JPN) Elena RICHTER (GER) Seb PEINEAU (FRA) CHOI Bomin (KOR) 2 Pierre PLIHON (FRA) XU Jing (CHN) PJ DELOCHE (FRA) Sara LOPEZ (COL) 3 Rick VAN DER VEN (NED) Aida ROMAN (MEX) Bridger DEATON (USA) Alejandra USQUIANO (COL)

 

Maintenant, présentation:

De source sûre, nous savons qu'aucun athlète n'a jamais atteint la finale pour l'or dans une manche de Coupe du Monde à l'occasion de ses débuts internationaux. Pardon… aucun athlète n'avait jamais joué la finale d'une étape lors de son premier tournoi international, jusqu'à PLIHON.

PHILON faisait partie du comité d'organisation de Nîmes 2014 – les championnats du monde en salle qui se sont déroulés un peu plus tôt cette année – avant de se faire une place dans l'équipe française d'arc classique lors des sélections nationales peu de temps après ces mondiaux. Et c'est avec une grande classe qu'il a annoncé son arrivée en Coupe du Monde à Shanghai.

Après avoir battu le prometteur Brésilien Marcus Marcus DALMEIDA en réussissant un 10 en barrage au troisième tour, il s'est défait l'expérimenté Mexicain Juan Rene SERRANO, avant de battre à plate couture l'Australien Taylor WORTH grâce à des sets de 30-29-29 en demi-finale.

Toutes les flèches tirées jusqu'aux finales d'une étape de Coupe du Monde le sont sur le terrain des qualifications et des éliminatoires. Les matches pour les médailles, par contre, se déplacent devant un public et sont retransmis en direct à la télévision – une ambiance de direct qui peut mettre beaucoup de pression sur les athlètes.

Plusieurs fois médaillé par équipe dans des compétitions internationales, Hideki KIKUCHI connaissait déjà une telle atmosphère, alors que PHILON non. Le Japonais n'était pas beaucoup plus précis sur la cible, mais juste assez pour que cela suffise. Un point de plus par ici, un autre par-là, et voici PHILON relégué vers l'argent, alors que KIKUCHI pouvait enfin remporter l'or individuel dans une manche de Coupe du Monde.

Autres nouvelles recrues à suivre:

En poulies hommes, Bridger DEATON (USA), wqui a réussi en moyenne 148 dans ses matches d'éliminatoires après s'être qualifié en deuxième position à sa première étape de Coupe du Monde. L'Iranienne Afsaneh SHAFIELAVIJEH, qui est arrivée de nulle part pour atteindre le match pour le bronze chez les poulies femmes. L'une des nouvelles recrues de l'équipe de France féminine d'arc classique – Laurie LECOINTRE (FRA) – qui a terminé dans le top 8 à Shanghai.

Ce que nous avons appris: Shanghai

1) La France est en train de vivre une sorte de renouveau en 2014. Malgré la venue de la Finale de Coupe du Monde dans sa belle capitale, Paris, l'an dernier, l'équipe française a réussi un zéro pointé au nombre de médailles individuelles de l'épreuve. Ce fut une déception bien amère.

A Shanghai, l'équipe new-look a remporté une médaille d'or et deux d'argent en individuel et le bronze en double mixte. De plus, l'équipe de France a retrouvé Berengere SCHUH de retour de blessure: certainement un bon coup de pouce pour une équipe féminine d'arc classique pleine de potentielle mais qui a encore beaucoup à prouver.

2) Les Australiens se battent toujours jusqu'au bout…

 

3) L'Asie n'a pas besoin des Coréens d'arc classique pour remporter des médailles. Les Coréens en poulies – à Shanghai sous la forme d'un ancien archer classique, et champion du monde par équipe, CHOI Bomin – et le Japon s'en sortent tout à fait bien. KIKUCHI a remporté l'or individuel, l'équipe masculine en classique a gagné l'or et l'équipe japonaise féminine le bronze.

Nous parions sur…

…Sara LOPEZ. La Colombienne avait été dévastée de perdre contre sa compatriote Alejandra USQUIANO à la Finale de Coupe du Monde à Paris l'année dernière. Elles sont de bonne coéquipières, qui se soutiennent mutuellement durant les tournois et ont réussi de beaux résultats ensemble par équipe, mais elles se sont de nouveau retrouvées face à face en demi-finale à Shanghai

Cette fois, c'est LOPEZ qui l'a emporté en égalant son record personnel (le jour de son anniversaire, en plus), et elle a pris ainsi pris le dessus sur sa coéquipière au classement de Coupe du Monde, de justesse, puisqu'elle a remporté l'argent à Shanghai, USQUIANO le bronze.

Et enfin, USQUIANO défendra sa médaille d'or acquise l'an dernier lors de la manche de Coupe du Monde sur sol colombien,à Medellin.

Meilleurs archers hors course

Mathématiquement, aucun archer n'est déjà hors course pour la qualification en Finale de la Coupe du Monde, mais il y a plusieurs qui n'ont pas acquis le moindre point à Shanghai alors qu'ils étaient attendus.

Trois en particulier, dont on s'attend à ce qu'il se refasse et améliore leur compteur qui est actuellement toujours à zéro: 

Albina LOGINOVA (RUS) – aaprès un règne de championne du monde de quatre ans qui a pris fin en 2013 face à l'Allemande Kristina BERGER, LOGINOVA espère bien encore inscrire son nom sur un trophée en 2014.

Stephan HANSEN (DEN) – le ‘Petit Prince du Danemark’ était la tête de série numéro une chez les poulies hommes à Shanghai avant de se faire éliminer par le surprenant futur finaliste turque Demir ELMAAGACLI. Le Danois tire trop bien actuellement pour se rater encore une fois.

Jayanta TALUKDAR (IND) – l'équipe indienne masculine d'arc classique a réussi le meilleur total de points lors de l'épreuve de classement à Shanghai, mais s'est plantée au premier tour face aux futurs vainqueurs japonais. Alors que les médias indiens ne sont pas tendres lorsqu'il s'agit de déceptions internationales… ce doit être une belle motivation de vouloir éviter leurs griefs.

Histoires à suivre… à Medellin

1) Le retour de la Corée! L'une des forces du tir à l'arc au niveau international, les tireurs coréens d'arc classique ont manqué Shanghai car ils avaient leurs sélections nationales pour les Jeux Asiatiques – dont les résultats ont été publiés sur Facebook par l'Association Coréenne de Tir à l'Arc.

Les Coréens seront de retour à Medellin – mais sans la championne olympique KI Bo Bae ani la championne de Coupe du Monde en titre YUN Ok Hee, puisqu'aucune des deux n'a rempli les critères de sélection interne. Ils seront sous pression pour l'obtention de points Coupe du Monde, puisqu'ils ne participeront qu'à deux seules étapes cette année.

2) La plupart des fans du tir à l'arc connaissent l'équipe colombienne féminine d'arc à poulies qui a fait irruption sur la scène internationale en 2013. Mais quoi en ce qui concerne l'arc classique? Eh bien, les Colombiennes ont remporté l'argent par équipe à Shanghai et travaille maintenant avec un entraîneur international très respecté.

3) La force du nombre. Récemment, les hommes poulies américains ne se sont pas montrés aussi bon individuellement que par le passé. Ils sont bien présents dans les épreuves par équipe – les USA ont d'ailleurs gagné les épreuves masculines et féminines de Shanghai – mais ce sont les archers européens qui se sont adjugés la plus grande partie des médailles individuelles. La question est maintenant de savoir: combien de temps cela va-t-il durer?

La deuxième étape de la Coupe du Monde de Tir à l'Arc 2014 à Medellin débutera le mercredi 14 mai. Retrouvez-nous pour la couverture de l'événement, et restez connectés via nos pages Facebook et Twitter.