À la rencontre d’une équipe: Rahul, Jayanta et Mangal

26 juillet 2015
Copenhagen (DEN)
Les archers classiques indiens, avec plus de dix ans d’histoire ensemble, veulent ramener au moins deux médailles de Copenhague.

Même si le trio se côtoie depuis près de deux décennies – ils sont âgés de 28, 29 et 31 ans, respectivement – ils n’ont commencé à tirer ensemble qu’en 2007.

Cette année, lors des Championnats asiatiques à Xi'an en Chine, l'équipe a remporté l'or pour redémarrer une carrière couronnée de succès qui lui a valu régulièrement de bons résultats dans différentes étape de la Coupe du Monde de Tir à l’Arc, aux Jeux et Championnats asiatiques.

Jayanta et Rahul faisait partie de l'équipe indienne qui avait remporté sa sélection pour Londres 2012 lors du dernier tournoi de qualification organisé à Ogden. Aux États-Unis, ils avaient récolté l'argent, mais lors des Jeux les Indiens n’avaient terminé que neuvièmes.

Il y a deux ans à Belek, l’équipe indienne avait été sortie au premier tour des mondiaux. Jayanta Talukdar, seul archer qui reste de cette équipe.

Kapil et Tarundeep Rai, les coéquipiers de Talukdar à Belek, avaient tous deux passé pour le quatrième tour avant de perdre en trois sets. Rai face au champion olympique en titre Oh Jin Hyek, et Kapil contre Dai Xiaoxiang, le futur médaillé d'argent.

Jayanta avait lui été sorti un tour plus tôt pour le double champion panaméricain en provenance du Mexique Luis Alvarez.

Arrivée à Copenhague cinq jours avant la compétition, afin de s’adapter à la météo, à la ville et même au fuseau horaire – il y a trois heures de décalage horaire entre l’Inde et le Danemark – la délégation indienne est attendue et n’a qu’une seule mission en tête: gagner une place de quota d'équipe pour Rio 2016 durant l'épreuve par équipe de mardi.

Nous avons pris la température après l’entraînement officiel à Copenhague. Lire la suite pour faire connaissance avec l’équipe…

HQuelle est la différence entre le tir à l’arc en Inde et le reste du monde??

Rahul: “Considérant tout ce que j’ai vu des pays où j’ai été, je pense que la grande différence est que dans notre pays tir à l'arc est pris très au sérieux.”

“Le tir à l'arc est une profession, alors que dans le reste du monde, il peut être considéré comme un passe-temps. Nous est peut-être moins nombreux, mais pas au niveau de la compétition.”

Quel a été le processus de sélection de l'équipe pour ces mondiaux?

Jayanta: “Chaque fois que l’on veut faire partie de l'équipe indienne, les choses deviennent plus difficiles. On a eu un processus de sélection avant les championnats du monde avec un total de 32 archers. Nous avons eu une épreuve de classement, puis des matchs en face-à-face et ainsi de suite jusqu'à ce qu’il n’en reste que huit.”

“Tout de suite après, on a fait des matchs en round robin, et sur la base de nos résultats, nous avons été sélectionnés pour l'équipe. C’était difficile mais nous avons apprécié le processus.”

Qu'est-ce que cela signifie de représenter l'Inde?

Mangal: “Chacun de nous dans l'équipe est toujours fier de représenter l'Inde dans le monde, mais d'être ici, à Copenhague, cela signifie quelque chose de différent. Nous ne cherchons pas seulement des médailles ou des titres mondiaux, mais à nous qualifier pour Rio 2016, qui est le plus grand objectif.”

Jayanta: “ C’est tout simplement génial! Nous avons eu une préparation difficile avant ces mondiaux, donc nous allons faire tout notre possible pour veiller à ce que cela paie.”

Quelles sont les attentes dans votre pays pour ces Championnats?

Rahul: “Nous sommes conscients que tout le monde veut gagner une médaille autant que nous. En tant qu'équipe, nous sommes de retour en forme pour donner le meilleur de nous-mêmes. La nation attend cela de nous, donc nous allons voir si les choses tournent dans le bon sens.”

Jayanta: “En Inde, il n’y en a que pour le cricket, mais nous faisons en sorte que le tir à l'arc soit plus intéressant, qu’il attire plus d'attention. Les gens nous soutiennent, nous obtenons leur bénédiction et ils se soucient de nos résultats. Ils pensent que nous sommes capables de bien réussir et de nous qualifier pour les Jeux Olympiques, alors si cela devient réalité et que nous gagnons des médailles, les gens vont continuer à s’intéresser.”

Qu'est-ce que cela signifie que Copenhague soit le principal tournoi de qualification olympique?

Rahul: “Qualification olympique plus championnats du monde... peut-on faire mieux? Je pense que cela parle de lui-même! On va essayer de gagner les premiers matchs et obtenir un bon rang; on espère le meilleur résultat possible ici.”

Deux cent trente-trois archers se battront pour trois médailles... Ce sera dur, non?

Jayanta: “Les États-Unis, le Chinese Taipei... Tant d'équipes solides avec tant d'archers reconnus, cela rend les choses aussi difficiles que possible.”

“La météo a été très pluvieuse avec beaucoup de vent ces quelques jours. Comme on pense que les conditions seront les mêmes pour le reste de la semaine, cela rendra les choses encore plus difficile.”

“Le temps, c’est un défi pour nous.”

Quel est votre sentiment de tirer ensemble dans l’équipe?

Mangal: “Nous nous connaissons très bien sur et hors du terrain. Nous sommes amis.”

“Nous sommes ensemble depuis près de dix ans et nous avons voyagé ensemble à de nombreux endroits, remporté des médailles pour notre pays et, bien sûr, on se soutient mutuellement. C’est toujours un bon sentiment de concourir avec Rahul et Jayanta.”

Rahul: “Nous travaillons bien en équipe. Depuis qu’on a commencé à tirer ensemble en 2007, on a gagné plusieurs médailles en Coupe du Monde et on a même été classé équipe numéro une mondiale.”

“Il y a eu des années où il y a eu des changements dans l’équipe pour différentes raisons, mais chaque fois qu’on se réunit, on se remémore nos bons moments ensemble et on essaie de retransmettre cela sur le terrain.”

Faites-nous part d’anecdotes sur vos coéquipiers…

[Ils rient tous]

Rahul: “Mangal est toujours en train de dormir. Il dort partout où il peut quelles que soient la météo ou les conditions!”

 Jayanta: “Toutes nos anecdotes sont sur Mangal!” [Rires] “Il essaie de se cacher, mais c’est impossible. Il est drôle, il dort beaucoup!”

Combien de médailles ramènerez-vous à la maison de Copenhague?

Jayanta: “On espère deux médailles. Une par équipe et une médaille individuelle qui peut être gagnée par n’importe lequel d'entre nous. Cela n’a pas d'importance qui gagne, on se soucie seulement de bien performer en équipe.”

Une prédiction?

Mangal: “Que pensez-vous de l’Inde qui remporte l’or?”

Jayanta: “Je pense que la Corée sera la mieux classée dans les épreuves de qualification, mais cela ne se passera pas si bien pendant les matchs de médailles. Je parie que cette fois, des noms différents seront en haut de l’affiche.”

“On ne peut pas toujours parler que d’eux. Il y a beaucoup de bonnes équipes ici qui vont offrir un grand spectacle, y compris nous.”