Archived. You are reading an archived article and the content may be outdated.

Réactions des matches d’élimination individuels

Les archers ont utilisé le nouveau Système de Sets pour tirer leurs matches d’élimination en arc classique et la nouvelle Epreuve des Poulies pour les… poulies.

Classique Hommes   Crispin DUENAS (CAN) C’est super! Pas parce que j’étais le seul non Coréen en demi-finales sur toute la division classique, mais parce que j’ai beaucoup mieux tiré que lors des précédentes étapes de Coupe du Monde cette saison. J’ai réalisé une bonne saison 2009, mais j’avais un peu de peine sur les deux premières étapes de Coupe du Monde. J’ai continué à m’entrainer dur tant au niveau mental que technique et aujourd’hui ça a payé !   Ma demi-finale contre OH devait être une revanche de mon match contre lui lors des championnats du monde à Ulsan l’année passée, mais il a gagné à nouveau. Je suis quand même vraiment content de m’être battu jusqu’au bout, de l’avoir poussé aux cinq sets. J’étais un peu fatigué de cette longue session et la chaleur. J’y ai cru quand j’ai tiré un 10 avec ma première flèche du cinquième set, mais j’ai continué avec un 7 et tout était perdu.   J’aime ce terrain ici. L’environnement est superbe avec la vue sur les montagnes Rocheuses et l’Astroturf nous permet d’avoir un très bon équilibre sur nos jambes.   OH Jin-Hyek (KOR) J’ai beaucoup travaillé sur mon mental cette hiver. L’année passée, j’ai très bien tiré mais quelques fois je perdais un peu de ma concentration. Et j’ai perdu les gros matchs. Donc je suis très content d’avoir atteint la finale pour l’or aujourd’hui.   C’est toujours très difficile d’être dans l’équipe nationale de Corée. Les résultats des années passées ne font pas de différence. Au début de la saison, nous jouons nos trials. C’est long et il y a beaucoup de très bons archers. Je les respecte tous. Je fais ces trials depuis 14 ans ! J’ai réussi à être dans l’équipe en 1999-2000 et depuis 2007 jusqu’à maintenant. Je suis très content de faire encore partie de l’équipe cette année.   SEO Geo Wom (KOR) – Capitaine de l’équipe coréenne Au début les matches étaient très difficiles. Nous nous sommes beaucoup préparés en Corée et nous sommes très heureux d’avoir qualifié sept archers pour les finales de samedi. Tous nos matches ont été durs aujourd’hui, surtout celui de OH Jin-Hyek contre l’archer canadien (Crispin DUENAS).   Classique Femmes   Justyna MOSPINEK (POL) – Tirera pour la médaille de bronze Je suis très heureuse de ma performance. Avant la compétition, mon but était de finir dans le top 16 pour récolter des points. Aujourd’hui j’ai été très forte et j’ai très bien tiré. J’en suis très heureuse. Je n’ai pas fait de fautes, j’ai juste perdu pour un millimètre. Ça fait 14 ans que je tire. Avant, je pleurais toujours quand je perdais, mais j’ai arrêté parce qu’en général je ne perds pas à cause de mes erreurs, mais parce que mon adversaire est meilleure.   Poulies Hommes   Pierre Julien DELOCHE (FRA) J’ai fait une très bonne préparation avant de venir ici. Surtout au niveau de la technique de tir, pas tellement au niveau des cibles Hit/Miss. En fait je prenais des blasons de 60 cm pour m’entrainer à 50m (plus petit donc que les 80) cm, car je n’avais qu’un blason Hit/Miss. J’aime bien le Hit/Miss. C’est sympa, c’est la bataille. Il faut toujours vouloir un hit. Si tu fais une mauvaise flèche, il faut tout de suite l’évacuer et se battre sur la prochaine.   J’ai quand même un peu découvert ce système aujourd’hui et j’ai suivi le flot de la compétition. J’ai eu beaucoup de plaisir, également en qualifications. L’environnement, la vue sur les montagnes, la qualité de l’organisation et aussi les directives claires du speaker par rapport au tir, tout cela nous met dans de bonnes dispositions. Le rythme était très bon, pendant les matches et entre les matches. Et en plus, ici, dans l’Utah aux Etats Unis, c’est le berceau de l’arc à poulies !   Reo WILDE (USA) J’adore le fait que je tire une Coupe du Monde si près de la maison. C’est à moins de deux heures et je peux rentrer chez moi chaque soir ! Bien sûr j’aurais espéré un meilleur résultat. Ce n’est pas un secret que je ne suis pas un grand fan de ce format Hit/Miss pour l’instant, et la chaleur, un peu de vent, n’ont pas rendu les choses plus faciles. De toute façon, j’adresse mes compliments au Comité d’Organisation qui fait du super boulot !   Poulies Femmes   Sandrine VANDIONANT (FRA) Je n’ai pas super bien tiré mais je me suis battue quand il le fallait. A Antalya, j’avais peut-être mieux tiré, mais j’ai été victime de la règle du départage selon le classement en qualifications (qui ne sont toujours pas mon fort). Pour Ogden, cette règle a changé et les égalités se jouent uniquement au tie-break. Ce genre de flèche, décisive, me convient. C’est un peu une revanche sur Antalya. Ce sera ma première finale pour l’or cette saison et cela fait plaisir. C’est une récompense pour le travail accompli. Cette année, je suis à fonds dans l’arc à poulies.    Diane WATSON (USA) Je passe des supers moments et j’ai bien tiré. Mais je trouve difficile de s’adapter du genre de cible en qualifications au genre de cible en matchs. Ce serait plus facile de tirer sur la même cible. Cela va prendre un peu de temps d’assimiler tout cela. C’est possible que ce nouveau format Hit/Miss va amener de nouveaux archers sur le devant de la scène, comme lorsque les matchs ont été introduits à l’époque. On verra comment cela évolue, et comment je vais m’adapter.   Vanahé ANTILLE / Didier MIEVILLE / Dean ALBERGA World Archery Communication