Archived. You are reading an archived article and the content may be outdated.

Péripéties chez les juniors, entre échanges d’arc et défis familiaux

26 février 2014
Nimes (FRA)
Recordman du monde en arc à poulies, le junior Alex WIFLER tire aujourd’hui en arc classique tandis qu’une affaire familiale se joue du côté croate à l’entame des qualifications juniors.

Alex WIFLER a retrouvé son arc classique après une parenthèse de quelques mois consacrée à l’arc à poulies. Il en avait profité pour grimper sur le podium des mondiaux de Wuxi en octobre dernier, battant au passage un record du monde de la division!

Une fracture du majeur l’avait contraint à abandonner pour un temps l’arc classique, et même s’il avait taquiné les sommets en arc à poulies, le jeune Américain nous avait assuré que sa vocation était bien l’arc classique.

Parmi ses principaux rivaux sur sol nîmois, le Moldave Dan OLARU, porte-drapeau de son pays aux Jeux de Londres. A 17 ans, il a déjà connu le podium continental et pourrait bien ajouter une médaille mondiale.

Bridger DEATON, médaillé d’argent par équipe à Wuxi avec WIFLER, est le champion du monde en salle en titre. Pour conserver la couronne acquise à Las Vegas, il devra battre le trio européen Domagoj BUDEN (CRO),Renaud DOMANSKI (BEL) et Mario VAVRO (CRO), qui l’avait privé de podium individuel en empochant les trois médailles en jeu à Wuxi. La bataille entre l’Amérique et l’Europe qui fait rage chez les seniors est tout aussi vivante chez les jeunes !

Cet enjeu n’est pas le seul du jour pour BUDEN: un challenge plus personnel l’attend. Dans le sillage de sa grande sœur Ivana, Domagoj a gagné des médailles mondiales de tir en plein air et en campagne. Voici pour lui une occasion d’ouvrir la voie: ni l’un in l’autre n’a encore remporté une médaille mondiale en salle.


Les Championnats du monde de tir à l'arc en salle se déroulent à Nîmes (France) jusqu’au 2 mars 2014. Rendez-vous sur le site officiel et la page Facebook de l’événement – consultez l'horaire et la liste des participants.

Suivez la couverture de World Archery sur Facebook et Twitter.