6 raisons pour lesquelles la compétition en équipe est importante

5 juillet 2017
Lausanne (Switzerland)
Les athlètes sont d’accord: le tir à l’arc, c’est mieux quand on fait partie d’une équipe.

En 1988, la compétition de tir à l’arc par équipe faisait son apparition aux Jeux Olympiques. Les équipes étaient alors composées de trois archers – tous des hommes, ou tous des femmes – et cela allait seulement changer en 2020, quand la compétition en double mixte a fait ses débuts aux Jeux Olympiques.

Chaque membre de l’équipe travaille à tour de rôle, prenant place chacun son tour sur le pas de tir. Le premier, le deuxième et le troisième tirent chacun deux flèches par volée, généralement chacun leur tour, particulièrement lors d’une finale.

La compétition par équipe offre une médaille supplémentaire, elle est amusante, mais elle représente aussi un défi, car la gestion du temps peut être déterminante; elle apporte de la camaraderie dans un sport individuel par nature. Voici six raisons pour lesquelles certains des meilleurs archers au monde pensent que la compétition par équipe est importante…

1. Ensemble

“Gagner des matchs individuels rapporte de l’estime, de la fierté et de la satisfaction pour soi-même, mais quand on gagne en tant qu’équipe, cela veut dire qu’on a travaillé ensemble avec quelqu’un d’autre pour réussir. Cela veut dire qu’on s’est engagé pour atteindre le même objectif, pour comprendre et soutenir les autres,” explique le champion du monde et médaillé d'or olympique par équipe Kim Woojin.

“Parfois, des équipes composées de très bons individus n’obtiennent pas de bons résultats, et c’est probablement dû au fait qu’ils n’arrivent pas à travailler comme une équipe. Pour gagner en équipe il faut travailler ensemble constamment, croire les uns en les autres et s’encourager quand les choses ne se déroulent pas comme prévu.”

Juan Rene Serrano, qui faisait partie de l’équipe masculine mexicaine qui a perdu contre la Corée en demi-finale aux Jeux Olympiques de Londres en 2012, est d'accord avec Woojin:

“C’est un sport où l’on grandit et s’améliore individuellement, mais quand on le fait en tant qu’équipe, on prouve que les choses fonctionnent mieux lorsque des individus regardent dans la même direction et progressent ensemble. Si une équipe arrive à accomplir cela, alors c’est une équipe qui réussit.”

2. Assurer ses arrières

La plupart des archers ont dit qu’avoir quelqu’un d’autre sur qui compter est la différence majeure, et c’est ce qu’il y a de mieux dans la compétition en équipe par rapport à la compétition individuelle.

“C’est quelqu’un qui apporte son aide quand on fait des mauvais tirs, et aussi quelqu’un qui pousse en avant quand on obtient de bons résultats,” dit Mackenzie Brown.

“Ce serait un sport très solitaire sans les compétitions par équipe,” ajoute le Néerlandais Sjef van den Berg. “Les autres peuvent donner des informations sur le vent, donner des conseils sur où viser et comment tirer, des choses qu’on ne peut pas faire quand on tire seul. Ils assurent vos arrières.”

3. L’esprit

“Rassembler l’équipe, créer des liens et avoir un bon esprit d’équipe, c’ est ce sur quoi on se concentre au Danemark,” explique le Danois Martin Damsbo.

Le secret est d’associer les bonnes personnalités, ajoute Roberto Hernandez, et ce n’est pas chose facile: “Il faut vraiment trouver la bonne combinaison de personnes qui peuvent bien travailler ensemble. Une bonne équipe est une équipe qui fait en sorte que chaque membre ait confiance en lui-même et sente qu’on lui fait confiance.”

4. Un leader

La Colombienne Sara Lopez, l’une des meilleures archères d’arc à poulies qui a passé 1033 jours au sommet de la hiérarchie mondiale, dit que mener une équipe est une compétence précieuse à acquérir.

“On apprend comment identifier les erreurs, comment les corriger et s’il y a quelque chose qu’on a besoin d’améliorer, et cela vaut aussi pour nos coéquipiers; mais aussi à s’écarter pour laisser quelqu’un d’autre prendre les commandes si on ne réussit pas bien,” explique-t-elle.

“Je pense que la confiance que l’on gagne en faisant cela est ce qui améliore vraiment nos résultats.”

5. Le défi du chrono

“On a deux minutes pour tirer six flèches et chacun dans l’équipe doit préparer son propre tir. Cela signifie que chaque membre de l’équipe a 20 secondes au maximum pour tirer, ce qui représente un réel défi,” selon Seb Peineau.

Un tir différé peut être un réel désavantage pour une équipe, particulièrement pour le troisième tireur qui doit alors précipiter sa dernière flèche avant le signal sonore.

“Avoir si peu de temps pour la préparation et le tir est ce qui rend la compétition par équipe attrayante. On se fait plaisir, on travaille sur son timing et on améliore sa confiance pour les tirs individuels.”

6. S'amuser

Toja Ellison, l’une des seules archères slovènes à participer régulièrement à des compétitions internationales, n’a pas souvent l’occasion de faire des compétitions par équipe, mais a terminé troisième des championnats du monde de tir en campagne en 2016 au sein d’un trio, qui réunissait une archère d’arc à poulies, une d’arc classique et une d’arc nu.

“Tirer aux côtés de quelqu’un qui peut comprendre l’adrénaline, la nervosité que l’on ressent en tirant est génial et amusant. Avoir quelqu’un derrière soi aide à se sentir plus détendu, car on sait que cette personne est là pour aider autant qu’on l’aidera en retour, et c’est de cela qu’il s’agit en tir à l’arc, s’amuser et apprendre à chaque opportunité que l’on a,” explique Toja.

“Je n’ai pas souvent l’occasion de tirer lors de ces compétitions, mais lorsque je le peux, on s’assure d’en profiter et de donner le meilleur de nous-mêmes.”