100 ans déjà: Anniversaire des dernier Jeux de l’archer olympique le plus décoré

5 août 2020
Le Belge Hubert van Innis a remporté neuf médailles en deux éditions des Jeux Olympiques dans les années 1900.

Le tir à l’arc a vécu deux périodes de présence au programme sportif des Jeux Olympiques modernes.

Après ses débuts à Paris en 1900, le sport avait été au programme à Saint-Louis et à Londres en 1904 et 1908, puis 12 ans plus tard à Anvers en 1920.

Mais il avait ensuite été supprimé, en grande partie à cause d’un manque de cohérence dans le format et la structure de la compétition.

La fédération international de tir à l’arc fut fondée en 1931 avec la mission expresse de récupérer une place aux Jeux. Objectif atteint en 1972, et le tir à l’arc a depuis toujours été au programme des Jeux Olympiques.

Ces deux époques distinctes invitent inévitablement à des comparaisons. Si vous demandez à quelqu’un de vous citer le meilleur archer olympique, il vous donnera probablement l’une des deux réponses suivantes.

Kim Soo-Nyung a remporté quatre médailles d’or, une d’argent et une de bronze lors de ses trois participations aux Jeux Olympiques, en 1988, 1992 et 2000. Depuis 1972, elle a remporté plus de médailles d’or et est montée sur le podium plus de fois que tout autre athlète de ce sport.

Mais l’archer le plus décoré de l’histoire olympique est en fait Hubert van Innis.

Le Belge a participé à deux éditions des Jeux (le premier du début de l’ère moderne, à Paris en 1900, et le dernier, à Anvers en 1920), remportant neuf médailles au total: trois en argent et six en or.

Le 5 août 2020 marque le 100e anniversaire de la dernière participation olympique de van Innis.

Il avait 67 ans au moment des Jeux d’Anvers, et aucune autre épreuve olympique de tir à l’arc n’allait ensuite plus être organisée de son vivant. Van Innis est mort à l’âge de 95 ans en 1961. Mais il aura continué à tirer à l’arc jusqu’à la fin de sa vie, remportant une médaille d’or par équipe aux Championnats du Monde de tir à l’arc en 1933.

Une statue de lui a été érigée dans sa ville natale d’Elewijt, et son arrière-arrière-petite-fille est actuellement classée 19ème mondiale en arc à poulies féminin.

Sarah Prieels ne porte peut-être pas le nom de ‘van Innis’, mais elle en est assurément la digne héritière.

Avec trois médailles olympiques en jeu au maximum par archer pour la première fois à Tokyo (depuis 1988, il n’y en avait que deux), il faudrait compter au moins deux participations olympiques à n’importe quel archer international actuellement en activité pour égaler ce record de neuf podiums. Depuis 1972, seuls 14 athlètes ont remporté plusieurs médailles d’or, dont 11 femmes coréennes.

Il semble peu probable qu’Hubert van Innis soit écarté du titre de meilleur archer olympique dans un avenir proche.

Classement des médaillés 1900-1920

Les athlètes olympiques les plus décorés de la période initiale du tir à l’arc au programme olympique.

  • Hubert van Innis, Belgique  – 9 (6x or , 3x argent )
  • Edmond Cloetens, Belgique  – 3 (3x or)
  • Edmond van Moer, Belgique  – 3 (3x or)
  • Lida Howell, USA  – 3 (3x or)

CLASSEMENT DES MÉDAILLÉS 1972-2016

Les athlètes olympiques les plus décorés depuis le retour du tir à l’arc aux Jeux modernes.

Cinq archers (Marco Galiazzo, Italie; Chang Yong-ho, Corée; Lee Sung Jin, Corée; Park Kyung-Mo, Corée et Darrell Pace, USA) ont remporté chacun deux médailles d’or et une d’argent.